Philippe Picquart – Photographe

Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background

Slide background
Slide background
Slide background

Partir, voyager, s’extraire de la vie urbaine en mouvement et prendre le temps du cheminement pour s’arrêter et garder en image  traces et mémoires de l’attention retenue un instant devant un visage, une empreinte, un témoin d’une vie qui n’existe plus mais qui est toujours là, palpable. Espaces fantômes, sites abandonnés, silhouettes fugitives et l’attente  toujours l’attente, celle qui donne  au temps la couleur de la lenteur et de la beauté.

Philippe Picquart est attiré par les lieux où la vie s’en est allée, par les êtres croisés avant d’être rencontrés. Le Maroc est omniprésent dans son travail photographique, dans son regard, dans sa vie. Du Nord au Sud, au Grand Sud, là où la population se fait rare, là où l’eau se raréfie, là où les hommes de passage n’ont laissé que le vide, il se promène fasciné par l’immobilité, l’espace toujours plus grand, désert souvent, mais dans lequel, toujours la vie surgit.

Gestes ancestraux, continuité d’une vie quotidienne que seule l’absence et l’errance perturbent. Au fil du temps, ce site reprendra les routes de traverse : les pêcheurs du sud, les oasis, les routes oubliées, les endroits que l’on dit perdus mais qui ne le sont pas.

Figuig, Laâyoun, Tarfaya, Goulmima ou Smara, viendront compléter cette galerie de photos alors venez souvent consulter ces pages et découvrez un parcours, une errance originale et unique.

Autres séries photos :

Couleurs du Maroc
L'attente
Figuig
L'homme qui marche
La femme et l'enfant
Mémoire[s] urbaine[s]
Tarfaya
Sud